RSS

Bible et violence: sélection d’articles

13 Juin

* * *

APPROCHE EXÉGÉTIQUE

Réflexion biblique d’ensemble

Violence et vérité dans la Bible (André Wénin) (mise à jour: l’article ne semble plus accessible)
Bible et violence (Bernard Van Meenen)
Le Dieu violent de la Bible (Philippe Louveau)
La violence dans la Bible (Paul Beauchamp)
L’homme et Dieu face à la violence dans la Bible (André Wénin)

Violence et Ancien Testament

Violence, justice et paix dans l’Ancien Testament (Albert de Pury)
Dieu est-il violent? La violence dans la Bible (Thomas Römer)
Violence dans la Bible: une lecture juive (Philippe Haddad)

Violence et Nouveau Testament

Images de la violence dans le Nouveau Testament (Jean-Louis Souletie)

APPROCHE DOGMATIQUE

Passion du Christ et mort rédemptrice

Violence, souffrance, mort et croix… rédemptrices? Questions de sens et de foi (Jean-Marc Gauthier)
La souffrance rédemptrice: légitimation ou subversion religieuse de la violence? (Jean-Guy Nadeau)
_____________________________________

La première illustration est un détail d’une fresque de Bartolo di Fredi (1330-1410) réalisée entre 1356 et 1367 (je ne connais pas le titre en français de l’oeuvre) représentant le massacre des serviteurs de Job par des Sabéens et des Chaldéens (voir Job 1.15-17). On la retrouve sur la couverture d’un des livres de Thomas Römer intitulé Dieu obscur. Cruauté, sexe et violence dans l’Ancien Testament. La seconde illustration est un détail d’une crucifixion peinte par Paul Gauguin intitulée Le Christ jaune (1889).

Publicités
 

Étiquettes : , ,

5 réponses à “Bible et violence: sélection d’articles

  1. yahia

    19 juin 2012 at 22:35

    Belle sélection sur un thème très intéressant. Merci de ce partage.
    Fort riche, je n’ai pas eu le temps de tout lire: j’y reviendrai.

    J’ai lu les deux textes de Wénin, dont le premier est le plus dense et le plus important. Je suis toujours personnellement mal à l’aise face à cette vision exégétique d’un Dieu se révélant progressivement, peu convaincante face à l’autre face de la médaille: l’homme inventant progressivement son Dieu, à sa mesure. Mais cela n’empêche pas que ce texte est fort intéressant, de multiples point de vues.

    Accessoirement, le texte de Van Meenen (plus général, sociologiquement), dans sa première partie, pourrait s’appliquer au Coran également.

     
    • Georges Daras

      20 juin 2012 at 12:01

      Bonjour Yahia,

      Merci pour cette première appréciation. Ne t’imagines pas que je lis systématiquement tous les articles que je propose à la lecture. C’est parce que je connais leurs auteurs et/ou les éditeurs ou revues qui les publient que j’ai confiance en leur contenu (ce qui ne veut pas forcément dire que je partage tous les points de vue exprimés!).

      Cela dit, je serai attentif à tes remarques et réflexions, et tenterais d’y répondre avec plaisir.

      PS: cela me rappelle aussi qu’un autre de tes commentaires sur ce blog attend réponse! Je m’y penche! 😉

       
  2. gakari1

    12 juillet 2012 at 23:07

    Bonjour,
    J’aime bien le texte « Dieu est-il violent ? La violence dans la bible (Thomas Römer) ».
    Cela m’a fait sourir lorsqu’il parle des nombreuses interprétations que l’on donne à la préférence de Dieu pour le sacrifice d’Abel : lui, dans ce texte n’a pas besoin de faire violence au texte pour en faire ressortir un sens profond, cohérent… et tellement plus proche de nous et de la réalité.
    Concernant Josué, l’exemple de l’esclavage aux EU m’a aidé à comprendre le point de vue polémique face au tyran Assyrien.

    Yannick

     
    • Georges Daras

      13 juillet 2012 at 16:03

      Merci Yannick pour ton commentaire.

      Sois béni.

       
  3. Shinran

    18 septembre 2013 at 10:45

    Merci d’avoir cité cet article de Thomas Romer que j’ai lu avec beaucoup de plaisir, mais il y a un point que je n’ai pas compris et je me tourne vers le spécialiste de Jg 2 pour répondre à ma question.:D
    En quoi le fait que Rahab intervienne fait qu’elle soit responsable de la conquête de Canaan, Romer semble dire que sans son intervention, il n’y aurait pas eu d’entrée en Terre Promise. Que les juifs avaient déjà vu le danger de leur propre texte et font donc intervenir des femmes étrangères pour…???
    Il me semble que le plan était clair et que le peuple hébreu devait aller en Terre Promise donc je comprends pas ce rapport femme étrangère qui légitimiste l’entrée en Terre Promise.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s