RSS

Archives de Catégorie: Athéisme

Habemus Deum! Une enquête philosophique sur l’existence de Dieu

lettrine-il ne m’était jamais venu à l’idée qu’un théologien ou un philosophe puisse sérieusement intituler son livre « Dieu existe ». Cela semble bien prétentieux à première vue et n’a pas grand chose à envier au « Pour en finir avec Dieu » (dans l’édition française) de l’athée militant mondialement connu Richard Dawkins et à la science qui « prouve que Dieu n’existe pas » de Victor Stenger (je souligne « prouve »). Pourtant, l’éditeur et la collection qui accueillent l’ouvrage en question n’ont pas coutume de cultiver pareilles extravagances. Je suis piqué de curiosité et décide d’examiner la chose de plus près.

Dieu existeLe sous-titre du livre précise: « Arguments philosophiques ». Formidable, des arguments! Ce n’est pas l’oeuvre d’un illuminé. Et si j’en crois l’épaisseur de l’ouvrage et la densité typographique, il y a de quoi s’alimenter les neurones (« l’homme ne vivra pas de pain seulement… »). Ensuite, « philosophiques »: Dieu merci! La langue de la raison est à l’honneur, un terrain d’entente possible entre croyants et athées. D’ailleurs, pour écarter tout malentendu, la première phrase du livre est on ne peut plus claire: « Ce livre ne parle pas de religion. »

À vrai dire, je n’ai jamais été attiré par le « Dieu des philosophes » et des prouesses cérébrales déployées par ces derniers pour en démontrer l’existence. Trop compliqué, trop théorique, trop abstrait pour moi. Et, de fait, j’imagine que peu sont capables de s’y retrouver en lisant Aristote, Anselme, Thomas d’Aquin, Descartes, Spinoza ou encore Kant en leurs œuvres. Aujourd’hui, les choses se compliquent davantage avec le développement aussi considérable qu’incontournable des sciences. Mais ce n’est pas une raison pour mettre en doute la légitimité d’une telle approche.

– Lire la suite, sans plus attendre>

Publicités
 
47 Commentaires

Publié par le 7 novembre 2013 dans Athéisme, Critique de livres

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

La science: alliée naturelle de l’athéisme?

Dans l’introduction de son livre Dieu existe. Arguments philosophiques (éditions du Cerf, 2013; voir ma présentation de l’ouvrage), Frédéric Guillaud répond à trois « objections de principe » soulevées contre l’existence de Dieu, à savoir: le réductionnisme, le matérialisme et le fidéisme. L’argumentaire est serré, bien ficelé; nombre d’éléments abordés ici sont repris et approfondis dans les 400 pages du livre. Cet aperçu ne peut donc être que très modeste.

– Lisez la suite, vous verrez…>

 
9 Commentaires

Publié par le 31 octobre 2013 dans Athéisme

 

Étiquettes : , , , ,

Lecture: Au bonheur de vivre. Libres propos d’un mécréant (1)

Paul Danblon reposait quelque part dans ma mémoire. Je l’avais vu et entendu avec intérêt lors d’un entretien avec Edmond Blattchen en novembre 2000, dans l’émission intitulée « Noms de dieux ». J’avais acheté son livre « Au bonheur de vivre », sans me souvenir de ce que j’en ai vraiment fait… C’était il y a une dizaine d’années, avant que je ne devienne chrétien. Il y a peu, j’ai aperçu le livre dans une bouquinerie (quelle aubaine, puisqu’il est épuisé) et me suis de nouveau lancé dans sa lecture. À présent, c’est ma foi qu’il interroge. La vôtre aussi, peut-être. (note: Il n’y a pas encore de suite à ce premier volet.)

* * *

Au bonheur de vivreG E N È S E

E X O D E

L É V I T I Q U E

N O M B R E S

D E U T É R O N O M E

Paul DANBLON, Au bonheur de vivre. Libres propos d’un mécréant, Bruxelles, Complexe, 1999, 216p. (épuisé) « Paul Danblon [est] chimiste, musicien et comédien de formation, [il] a mené pendant 35 ans une carrière de journaliste scientifique à la Radiodiffusion-Télévision belge. […] Témoignant activement d’une attitude de pensée libre, d’ouverture et de tolérance, il figure parmi les fondateurs de la Fête de la Jeunesse laïque et d’Europe Terre d’Humanisme. » (4e de couv.) Paul Danblon est agnostique.

Letdans cette première partie intitulée « Genèse », Paul Danblon narre avec un regard rétrospectif, parfois amusé, la foi de son enfance. Dès ses huit ans, il posera un regard interrogateur sur le catéchisme de la Mère Mathilde (Trinité, conception virginale, péché originel, présence réelle), le « catholicisme strictement sociologique » (p. 12) de ses parents, et certains aspects du catholicisme traditionnel et populaire dans lequel il a baigné: Read the rest of this entry »

 
1 commentaire

Publié par le 13 février 2011 dans Athéisme, Critique de livres

 

Étiquettes : , , , ,