RSS

Archives de Tag: violence

“Des comportements divins troublants” 2/2: Appréciation

En donnant mission à l’homme d’après le déluge, à Noé, d’être l' »effroi » des animaux [Gn 9.1-3], Dieu endosse en quelque sorte, entérine, notre violence. Dieu nous a accompagnés en se prêtant à l’image que nos yeux se faisaient de lui: il a pris pour les hommes restés violents le langage et l’image qu’ils pouvaient recevoir; il pratiquait cette douceur, de revêtir lui-même ainsi notre violence en attendant qu’il en soit victime dans la chair de son Fils jusqu’à la mort. 

Paul Beauchamp, cité par  Wénin, p. 65-66

Les remarques et les critiques émises dans cet article se veulent modestes. J’y exprime certaines idées, esquisse des intuitions et des réflexions qui invitent à aller plus loin, sans forcément donner de meilleures explications quand celles de l’auteur sont contestées. Que l’on me pardonne mes longueurs et les obscurités, c’est que nous ne voyons encore les choses que d’une manière confuse (1 Co 13.12).

Pour avoir une idée générale du livre et mieux apprécier la critique qui va suivre, j’invite le lecteur, s’il ne l’a pas déjà fait, à parcourir la Présentation. Read the rest of this entry »

 
 

Étiquettes : , , , , ,

« Des comportements divins troublants » 1/2: Présentation

———————————

Qui n’a jamais été troublé par des passages difficiles de la Bible? Beaucoup. Combien ont su y répondre de manière satisfaisante? Très peu. Que penser des paroles et des comportements violents que nous dépeignent nombre de récits de l’Ancien Testament? Comment les interpréter quand Dieu en est l’auteur ou l’instigateur? Le Nouveau Testament apporte-t-il des solutions à ces questions? Dans son livre, Eric Seibert offre une approche argumentée et honnête des textes problématiques des Écritures, dans le but de nous aider à découvrir quel est le véritable caractère de Dieu. Read the rest of this entry »

 
 

Étiquettes : , , , , ,

« Dieu obscur. Cruauté, sexe et violence dans l’Ancien Testament »

Le Dieu de la Bible déconcerte; il apparaît souvent sous des traits qui ne coïncident pas avec notre imaginaire collectif: guerrier, tribal, impliqué dans les affaires politiques et militaires, etc. Dans ce livre, Thomas Römer passe en revue une série de ces aspects et nous invite à les comprendre dans le contexte qui les a vu naître, celui du Proche-Orient ancien. Au-delà d’une simple investigation archéologique, Römer rend compte des différentes traditions théologiques qui se profilent au sein de la Bible, tout en proposant quelques pistes de réflexion (p. ex. sur la possibilité de comprendre Dieu). Dans cet exposé, je me suis focalisé sur un aspect, celui du Dieu guerrier dans le livre de Josué. Römer en aborde davantage. La première partie (Les attitudes…) est entièrement personnelle.

***

Les attitudes face au Dieu de l’Ancien Testament

Rejet

Une position typique de ce rejet est celle de Marcion (IIe siècle). L’orientation gnostique de sa théologie reléguait le Dieu de l’Ancien Testament au rang de démiurge, créateur de la matière connotée négativement et cause de souffrance. Par contre, le Dieu que prêche Jésus est le Dieu libérateur, radicalement Autre et au-delà de la création. Marcion ne reconnaissait comme Écritures que l’évangile de Luc et les lettres pauliniennes. Cité par Irénée, Marcion considère que le dieu créateur est « un être malfaisant, aimant les guerres, inconstant dans ses résolutions et se contredisant lui-même »1. Si, pour Marcion, le dieu créateur n’est pas complètement mauvais, il est un dieu pratiquant une justice rigoureusement rétributive, il est anthropomorphique, inférieur, tel qu’il est décrit dans l’Ancien Testament. Read the rest of this entry »

 
6 Commentaires

Publié par le 3 mars 2010 dans Ancien Testament

 

Étiquettes : , , , , , , , ,