RSS

Archives de Tag: historicité

Adam et Ève ont-ils existé ? Réponse aux arguments évangéliques

Cette question ne revêt pas à mes yeux une importance capitale. Ce sont surtout les courants fondamentalistes du christianisme qu’elle préoccupe, car leur lecture littérale du récit de la Genèse entre en conflit avec la théorie de l’évolution. C’est toutefois une question que tout croyant peut se poser à un stade ou un autre de son cheminement spirituel et intellectuel. Si Adam et Ève n’ont jamais existé, s’il s’avère que l’humanité ne descend pas de ce premier couple créé par Dieu, que faire alors du récit de la Genèse? Comment l’interpréter? Il faut dès l’abord préciser ce dont il ne sera pas question dans cet article: ni de paléontologie ni d’archéologie, ni de biologie, mais du récit biblique seul (pour les questions scientifiques, je renvoie au site scienceetfoi.com, créé par des chrétiens évangéliques évolutionnistes). Le récit biblique invite-t-il, compte tenu de sa nature et de sa forme, à poser l’existence historique d’Adam et Ève? Plus simplement: le récit des origines est-il historique? Je discute de la question en confrontation au « oui » des évangéliques et à leurs arguments. Nous verrons chemin faisant que différents thèmes sont liés à ce questionnement, comme la vérité du récit biblique, son inspiration et son actualité.

Read the rest of this entry »

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Note sur la datation de la mort de Jésus

D’innombrables études exégétiques et historiques ont été produites sur la mort de Jésus. Je pense ici plus particulièrement à des questions de datation et, plus largement, à la chronologie des derniers jours de la Passion. Cette prolixité est notamment due à la divergence chronologique entre les synoptiques (Mc, Mt, Lc) et Jean. S’ils sont tous d’accord pour situer la crucifixion de Jésus un vendredi, veille du sabbat, ils divergent quant à savoir si ce vendredi était un jour de Pâque (synoptiques) ou une veille de Pâque (Jean) et, rétrospectivement, si le dernier repas que Jésus a pris avec ses disciples était un repas pascal (synoptiques) ou non (Jean). Bref. Mon but ici n’est pas de passer en revue les données du problème, ni de faire étalage des solutions qui ont été proposées. Non, c’est beaucoup plus simple que cela. Read the rest of this entry »

 
Poster un commentaire

Publié par le 15 décembre 2010 dans Jésus de l'histoire

 

Étiquettes : , , , , , ,

La Bible: historicité et vérité

(Cet article mériterait d’être enrichi et développé, afin de réfléchir positivement sur le rapport de la Bible à l’histoire.)

Art. XII – Nous affirmons que l’Écriture dans son intégralité est inerrante, exempte de toute fausseté, fraude ou tromperie. Nous rejetons l’opinion qui limite l’infaillibilité et l’inerrance de la Bible aux thèmes spirituels, religieux, ou concernant la rédemption, et qui exclut les énoncés relevant de l’histoire et des sciences. Nous déclarons, en outre, illégitime l’emploi d’hypothèses scientifiques sur l’histoire de la terre pour renverser l’enseignement de l’Ecriture sur la création et le déluge.

Extrait de la 1re déclaration de Chicago (1978), élaborée et signée par d’éminentes personnalités évangéliques (voir également les articles IX et XI). Je signale par précaution que je ne partage pas du tout ce que véhicule la citation mise en exergue.

Éviter l’historicisme

Lettrines Faut-il chercher la vérité d’un texte biblique dans son historicité? Un récit biblique n’est-il vrai que s’il transmet des faits historiques? Si ce n’est pas le cas, peut-on légitimement accuser la Bible de mensonge? C’est ce que pensent la plupart des évangéliques et les courants fondamenta-listes de toutes sortes. Je pense, pour ma part, qu’il s’agit d’une grave erreur. Read the rest of this entry »

 

Étiquettes : , , , , ,